La Belle au Bois Dormant... Rebaptisée "Aurore" par Disney  elle n'a d'autre nom que celui de "princesse" dans le conte de Perrault et c'est plutôt sa fille qu'il nommera "Aurore". Mais dans son surnom "La Belle au Bois Dormant" eh bien il y a "belle" et on sait tout de suite à quoi s'attendre...

 

 

 

LA BELLE AU BOIS DORMANT

 

Parmi les versions les plus célèbres figurent celle de Charles Perrault publiée en 1697. Selon l'analyse de Bettelheim dans Psychanalyse des contes de fées le récit préparerait les jeunes filles aux étapes qui les attendent. Et à cette époque c'est invariablement l'enfance, l'adolescence suivie de la fécondité et la grossesse. Un schéma à suivre au XVIIème quand on est une femme.

 

Voici le résumé du conte : Pour la naissance de leur fille, le roi et la reine organisent une fête somptueuse, invitant famille, amis et fées marraines. Chacune d'elles offre un don à la princesse.

 

Soudain une vieille fée, qui n'a pas été invitée, se présente et lance à la princesse un charme mortel : la princesse se piquera le doigt sur un fuseau et en mourra. Mais une des fées marraines contre à moitié le sort : "au lieu d'en mourir, elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans, au bout desquels le fils d'un roi viendra la réveiller". Vers ses quinze ans la princesse découvre une vieille fileuse qui ne connait pas l'interdiction d'avoir un fuseau. La princesse se pique au fuseau et s'endort pour cent ans. Un prince vient la réveiller après ce long sommeil et ils se marient, suivent de ce mariage 2 enfants. Pendant l'absence du Prince la mère ogresse de celui-ci se prendra l'envie de manger le fils, la fille et la femme de celui-ci. C'est au moment où elle s'apprête à les jeter au bouillon que le Prince arrive et sauve toute la famille, la mère ogresse de rage se jette alors elle-même dans le bouillon.

 

Illustration de Gustave Doré - Contraste entre la beauté de la jeunesse et la vielle dame
Illustration de Gustave Doré - Contraste entre la beauté de la jeunesse et la vielle dame

Tout d'abord énumérons les dons de cette jeune fille : celui de  "la plus belle personne du monde", de "l'esprit comme un Ange", de "la grâce admirable à tout ce qu'elle ferait", "qu'elle danserait parfaitement bien" et "qu'elle chanterait comme un Rossignol"et enfin qu"elle jouerait de toutes sortes d'intruments dans la dernière perfection". Ces multiples talents font d'elle la femme parfaite. La patience est une autre de ses qualités en effet elle attend pendant cent ans son Prince charmant qui doit traverser certaines épreuves avant de la retrouver. La princesse se contente simplement de dormir et d'attendre et c'est l'homme qui sera son salut à deux reprises dans la version de Perrault.  

LA BELLE AU BOIS DORMANT DE WALT DISNEY

 

Aurore est la perfection. C'est un ange presque irréel, elle s'inspire des femmes idéales des magazine des 1950. Ce qui lui manque c'est une personnalité et pour cause c'est seulement au bout de 26 minutes du film qu'on l'entend s'exprimer pour la première fois, certes avec une ravissante voix mais l'attente est longue pour un film lui étant dédié. Le personnage le plus mis en avant et finalement le prince. aurore n'est au courant de rien !  On lui cache la malédiction, elle est hypnotisée et hop un garçon l'embrasse et l'affaire est réglée, on prépare le mariage.

 

A l'heure où les femmes élèvent la voix cette héroïne est décalée, elle fait regresser le statut de la femme dans les médias en la cantonnat à ces stéréotypes .


Image tiré du film de Walt Disney
Image tiré du film de Walt Disney

Montage vidéos  de quelques moments du film La Belle au bois dormant (Sleeping Beauty) de Walt Disney 1959