Alors quels stéréotypes de la femme sont présentés dans ces contes & films ?

 

Concrétement la représentation est manichéenne il y a :

  Les femmes biens

          => Les héroïnes qui incarnent tradition & soumission

  Les mauvaises femmes

          => Les méchantes femmes libres donc diabolisées

 

On a pu se rendre compte en détaillant précédemment le "caractère" de chaque héroïne que l'idée était de transmettre aux petites filles et aux petits garçons le modèle de la femme parfaite : bonne mère, bonne cuisinière, gentille, fragile, serviable, aimante, belle... etc. Qu'en est-il aujourd'hui de leur vision de la femme ? 

Le conte contribuant à l'éducation des enfants montre donc la bonne manière de se comporter et la mauvaise, ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire.

Mais aujourd'hui vous pouvez trouver de nombreuses parodies de ces contes dans les livres jeunesse, dans les films ( Il était une fois) & dans la pub qui détournent et jouent avec ces stéréotypes. Preuve que la société a clairement évolué, que les filles ne sont plus obligées de préférer le rose et les garçons le bleu. On essaie de rétablir la parité.

 

Faisons un bilan historique

 

Certes depuis Perrault les femmes ont acquis certains droits fondamentaux en voici quelque uns:

 

1882: Enseignement primaire ouvert aux filles & aux garçons

 

1884: Rétablissement du divorce

 

1907: Les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire

1973: Congés payés de maternité

 

1924: Programme scolaires filles & garçons identiques

 

1944: Droit de vote et d'éligibilité

 

1965: Les femmes peuvent gérer leurs biens et travailler sans le consentement de leur mari

 

1967: La contraception est autorisée

 

1970: Suppression de la notion de chef de famille

 

1980: Loi sur le viol

 

1983: Egalité professionnelle entre les sexes

1990: La Cour de cassation reconnaît le viol entre époux

 

1992: Loi contre le harcèlement au travail

 

2006: L'âge minimum requis pour le mariage est le même pour les 2 sexes


2008: Rapport sur l'image des femmes dans les médias

 

2010: Lutte contre les violences faites aux femmes déclarée grande cause nationale

Autre couple Prince/Princesse Disney
Autre couple Prince/Princesse Disney

Malgrè ces progrès apparents et même si les mentalités évoluent de jour en jour les femmes effectuent 70% des tâches ménagères & 60% des tâches parentales c'est donc un fait pour la plupart des familles; maman fait à manger pendant que papa travaille . Des pourcentages d'inégalités comme ceux-ci rapportés par l'INSEE font encore tâches dans l'actualité sans parler des nombreux débats concernant le statut de la femme dans les pays étrangers, gros sujets de polémiques actuelles.

 

Les femmes sont elles maintenant libres ?

 

 Point de vue de Juliette Allais, psychanaliste.: "Les femmes sont moins libres qu'elles ne le pensent. Le poids des stéréotypes sociaux (l'homme protecteur-dominant, la femme dépendante-passive) et de leur histoire familiale les conduit bien souvent à marcher sur les traces de leurs mères et grand-mères."


 Le Prince : ... et nous vivrons heureux pour toujours!

La Princesse : Est-ce que cela signifie que j'aurais ma propre carrière et que je contôlerai mes finances?

 

Concernant  les films des studios Disney on constate un grand progrès dans le statut de ses héroïnes seulement dans les années 90. Mulan, Pocahantas, Arielle , Esmeralda... jusqu'à Raiponce 2012 sont des femmes libérées ou presque qui prennent leur destin en main. Elles sont cultivées, ont du caractère, ne se laissent pas faire et réfléchissent avant de s'engager dans une relation, tout comme les femmes de nos jours.

 

Alors oui, disons le franchement quand on se penche plus attentivement sur les oeuvres en question on s'aperçoit qu'elles regorgent de stéréotypes féminins ! Mais cela dit gardons en tête le contexte historique qui excuse ou plutôt explique les faits. On peut effectivement comprendre la colère des féministes face à tant de clichés mais cela n'empêche pas le plaisir que j'ai eu et qu'ont les petites filles ( & garçons d'ailleurs!) avec ces histoires de princesses. Car malgrè leur tendance sexiste ces contes ont bercé mon enfance et ces films restent de vériatables chef d'oeuvres...

 

Illustration de Dina Golstein
Illustration de Dina Golstein